Que faire au Monténégro ?

thumbnail

Vous avez décidé de passer vos prochaines vacances au Monténégro ? Il faut dire que ce petit pays des Balkans a tout pour plaire. Outre les températures clémentes, on y trouve la mer, la montagne, de magnifiques paysages, des plages à perte de vue, des lieux de baignade féériques, et les lieux à visiter ne manquent pas. Indépendant depuis 2006, le Monténégro est d’ailleurs devenu en quelques années une destination tendance, où il n’est pas nécessaire d’obtenir un visa ni même de changer de l’argent. En effet, même s’il n’est pas dans la zone euro, le Monténégro accepte l’euro comme monnaie. Dans cet article, nous vous donnons les lieux incontournables où vous rendre, afin de faire de votre séjour une réussite dont vous ne garderez que de bons souvenirs. Après avoir visité des villes comme Kotor, Herceg Novi ou Petrovac, vous n’aurez qu’une envie : y retourner.

Kotor

Située à 56 kilomètres de l’aéroport de Dubrovnik et adossée à un pic rocheux au fond des bouches de Kotor et en bord de mer Adriatique, cette petite ville médiévale est classée au patrimoine mondial de l’UNESCO. Vous apprécierez la visite de la vieille ville avec son dédale de ruelles pavées, ses vieux bâtiments et ses églises. Prenez le temps d’un café sur l’une de ses nombreuses places, avant d’entreprendre une jolie promenade le long du port. Vous pourrez également gravir les 1530 marches qui donnent accès à la forteresse depuis la vieille ville, pour ensuite embrasser des yeux la ville entière. Rassurez-vous, si les 1530 marches vous rebutent, un spot existe après une cinquantaine de marches. Payante en été, cette ascension est gratuite le reste de l’année. Vous remarquerez l’influence vénitienne dans la structure et l’architecture de la ville de Kotor, puisqu’elle fut dépendante de Venise de 1420 à 1797.

Herceg Novi

Si vous aimez visiter les vieilles villes, vous serez ravis de visiter Herceg Novi.

Cette ville située à deux pas de la Croatie fut fondée en 1382, sur un ancien petit village de pêcheurs existant depuis l’époque de l’Empire romain. Cette ville devint ensuite un important centre de commerce du sel, puis une ville renommée. Herceg Novi, par son cadre remarquable sur la côte Adriatique, est LA station balnéaire monténégrine. Pour découvrir une vue imprenable sur l’autre versant des Bouches de Kotor, visitez la citadelle en bord de mer. Et pour la note gastronomique, offrez-vous un kuvana kafa en terrasse.

Kolašin

Kolašin est une destination purement hivernale. En effet, si elle présente peu d’intérêt en été, c’est LE spot d’hiver monténégrin pour les amateurs de ski. Située à 1700 mètres d’altitude, la station n’est qu’à 10 minutes de la ville. On y trouve tous les types de pistes et de remontées mécaniques et les prix défient toute concurrence par rapport à ce que nous trouvons en France ou aux alentours. Les mois de janvier, février voire mars sont les meilleurs pour séjourner à Kolašin.

Petrovac

Tout près de Budva, ville la plus touristique du Monténégro, se trouve la petite ville de Petrovac. Cette petite bourgade a gardé son authenticité et sa tranquillité. Elle offre une vue splendide sur la mer au loin et sur la montagne à l’arrière. La plus belle vue se trouve d’ailleurs depuis les ruines du vieux château à l’ouest de la ville. Sinon que faire à Petrovac ?

Se reposer, dîner, boire un verre le long du port, aller à la plage ou encore prendre un bateau pour aller jusqu’à Budva et aux alentours.

Sveti Stefán

Sveti Stefan est une île de luxe et ses abords sont privatisés en haute saison. Mais en basse saison, il est agréable de fouler les plus belles plages du Monténégro et de se baigner si le temps le permet. Une balade d’une heure environ vous mènera de Sveti Stefan au village de Pržno (prononcez « perjno »). Ce sera l’occasion de découvrir de splendides paysages, ainsi que la Villa Milocer.

Le monastère d’Ostrog

Le Monastère d’Ostrog est sans conteste le monument le plus visité du Monténégro. C’est un monastère de l’Église orthodoxe serbe, de construction troglodytique, imbriqué dans une falaise du mont Ostrog. Cet édifice est dédié à Saint Basile d’Ostrog, dont des reliques sont conservées dans une chapelle du XVIIᵉ siècle. Depuis sa construction qui remonte au XVIIe siècle, il représente une importante place de rencontre des trois confessions : les orthodoxes, les catholiques et les musulmans. C’est également un lieu de pèlerinage réputé pour ses guérisons miraculeuses. Son aspect actuel date des années 1920 après sa reconstruction suite à un incendie. Cet édifice orné de magnifiques fresques défie littéralement la montagne, offrant une vue à couper le souffle et un beau panorama sur la vallée de la rivière Zeta.

Attention cependant : la route qui mène au Monastère d’Ostrog est effrayante et périlleuse.

Si vous louez une voiture, sachez que les bus peuvent surgir de nulle part. Il vaut sûrement mieux prendre un taxi depuis Podgorica ou Nikšić si vous doutez de vos nerfs.

Le lac Skadar

Le lac Skadar est le plus grand lac des Balkans. Il se partage entre le Monténégro et l’Albanie et est visible depuis l’avion avant l’atterrissage à Podgorica. C’est aussi la plus grande réserve ornithologique d’Europe avec 270 espèces observées. Il constitue l’unique habitat des cormorans pygmées, une espèce en voie d’extinction. Depuis Virpazar vous avez la possibilité d’embarquer pour une mini-croisière de deux heures, durant lesquelles vous explorerez les recoins de ce lac naturel, offrant littéralement des paysages venus d’ailleurs. Cerise sur le gâteau : la baignade y est autorisée. Si vous êtes en voiture, vous pourrez accéder au point de vue Pavlova Strana, le plus célèbre du Monténégro, qui offre le plus beau panorama du lac.

Parc national du Lovćen

Le parc national du Lovćen, créé en 1952, est le cœur du Monténégro. Sa superficie est de 6 220 hectares. Sa situation centrale permet de connecter l’Est et l’Ouest, Kotor et Podgorica. Le Lovćen est une chaîne de montagnes faisant partie des Alpes dinariques, dont le point culminant est le mont Stirovnik, avec ses 1 749 mètres d’altitude. À 1 657 mètres d’altitude se trouve le mausolée de Petar II. Le Lovćen fait partie intégrante de l’Histoire du Monténégro. Le nom même de Monténégro évoque la forme du mont Lovćen, la « montagne noire », autrefois recouverte d’une forêt dense. Par ailleurs, à l’entrée du parc se trouve la ville de Cetinje. Ancienne capitale royale du Monténégro, elle abrite l’actuelle résidence du président monténégrin. Le parc du Lovćen se veut également un lieu de conservation de nombreux monuments historiques, tels que les maisons et chalets traditionnels du folklore monténégrin. La flore y est riche et abondante et la faune, composée de loups, d’ours, de serpents, de sangliers, peut y vivre sereinement dans les zones peu accessibles à l’homme.

 

Bien d’autres endroits magiques restent à découvrir au Monténégro, qui promet à chaque visiteur des moments inoubliables. Venez parcourir ses 295 km de plages et ses nombreuses petites criques secrètes. Imprégnez-vous de sa culture, de sa gastronomie aux accents méditerranéens, de sa musique inspirée des rythmes tziganes. Plongez dans des eaux chaudes et turquoise ou offrez-vous une sortie en planche à voile ou en kayak. Pour vous rendre au Monténégro en évitant la foule et les températures étouffantes, privilégiez la fin du printemps et le début de l’automne.

Haut de page
Enregistrer
Partagez
Tweetez