full screen background image
Search

Découverte d’une des plus belles îles de la côte Atlantique

L’odeur du mimosa qui flotte dans l’air mélangé au doux parfum de l’eau salée, c’est le joli cocktail que nous offre l’île d’Oléron, flottant dès la fin de l’hiver au large des côtes de la Charente-Maritime.

ile-oleron

Sur les traces d’Oleron « La Lumineuse »

 

Située dans l’océan Atlantique, l’île a une superficie de 174km², ce qui fait d’elle la plus grande île française après la Corse. Elle accueille sur ses 30km de long plus de 21 000 habitants permanents et n’échappe pas au tourisme de masse tout au long de l’année pour profiter de son fort taux d’ensoleillement en toute saison.

Dominée par les deux principales villes, Saint-Pierre-d’Oléron et Le Château-d’Oléron, chacun de ces cantons regorge d’histoire et de petits villages pittoresques aux allures disparates dans lesquels il est impératif de s’arrêter le temps d’un café.

Son soleil omniprésent lui vaut le joli surnom d’Oléron « La Lumineuse », mais pas seulement. C’est aussi grâce à sa chaleur quotidienne que l’île peut produire de délicieux vins, comme le pineau des Charentes, au goût légèrement iodé du fait de sa situation géographique.

Les vignobles et les kilomètres de campagne enrobant les villes sont des petits paradis pour de longues explorations au milieu de la nature. Et la plage n’est jamais très loin… l’île est bordée de magnifiques étendues de sable fin. Les plus aventureux pourront emprunter les sentiers balisés de la forêt des Saumonards, afin de découvrir au bout du chemin le célèbre fort aux défis hasardeux, Fort Boyard. En 1804 début de la construction du fort sous le règne de Napoléon Ier pour protéger l’embouchure de la Charente et l’arsenal militaire de Rochefort, il fut achevé sous Louis Philippe en 1857. Ses forêts, ses plages, son climat, ses pistes cyclables, ses monuments historiques… tant de choses qui font de l’île d’Oleron une destination très prisée lors des vacances d’été !

ile-oleron-png

L’île aux variétés

 

L’île d’Oléron a dans son ensemble un relief peu élevé mais très varié. Son point culminant de 34 mètres de hauteur se situe tout au sud de l’île, dans les dunes de Saint-Trojan-Les-Bains. Au nord de l’île, le phare de Chassiron. Il est commun de tomber sur des falaises hautes de quatre à dix mètres, pour apercevoir ensuite quelques mètres plus loin de belles dunes de sable.

Ses conditions climatiques favorisent une flore très diversifiée elle aussi, par l’apparition par exemple d’eucalyptus, de figuiers, d’oliviers ou encore de mimosas qui se mettent à fleurir dès le début d’année. Pierre Loti, grand écrivain français très attaché à l’île, la décrivait comme « l’île aux parfums »…

Les bois et les forêts représentent 15,6% de la superficie totale de l’île et recouvrent des surfaces très différentes. Ils jouent un rôle non négligeable, d’une part en matière d’esthétique, pour accroître le tourisme de l’île, mais aussi car ils ont pour objectif premier la protection des milieux naturels et humains.

C’est la beauté de l’île de l’Oleron… tout se mélange mais s’assemble parfaitement pour créer des paysages magnifiques et très surprenants.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *